Publicités

De Amarillo à Santa Rosa

Aujourd’hui nous reprenons la route vers l’ouest. En se rendant à Amarillo, Texas, il y a avait un autre intérêt que le Big Texan Steak Ranch.
Bon ok, c’est faux. On voulait le voir ce palace de la bouffe disproportionnée, de l’obésité occulaire, plus que pondérale, car le 72 oz, nous n’étions pas partant.
L’autre raison, c’est de joindre une ville traversée par la route 66 afin de tirer vers l’ouest et redescendre en fin de parcours vers Phoenix. Mais ne brûlons pas les étapes.
J’ai déjà parlé souvent de la route 66 sur le blog, c’est la Mother Road, la route qui traverse le pays depuis Chicago vers Los Angeles, et j’en reparlerai puisque on va la croiser, la longer ou l’emprunter pendant quelques jours.
C’est une route aux milles visages, mais il faut bien le dire, c’est aussi la route de l’abandon souvent, car avec la construction de l’autoroute, beaucoup de villes ont périclité.
Nous avons vu quelques exemples en quittant un temps l’autoroute entre Amarillo et Santa Rosa, notamment à Tucumcari.
Nous sommes arrivés tôt à l’hôtel à Santa Rosa. Tant mieux. Nous avons jeté les bagages à l’hôtel et direction le centre ville de Santa Rosa pour le déjeuner.
Ensuite, visite du musée de l’auto de la route 66. Un petit mais agréable musée renfermant une trentaine de voitures des années 40, 50 et 60. Certains sont de vrais bijoux de collection, d’autres des montres mécaniques, aucuns ne laissent indifférents.
Musée bouclé, direction le parc d’état du Santa Rosa Lake. C’est un lac de bonne facture, mais plutôt réservé soit aux activités aquatiques comme le bateau, la pêche, la nage, soit pour faire un repas au bord de l’eau dans les abris avec bbq comme il se doit, mais en journée seulement. Le repas de midi étant déjà fait, nous nous sommes pas attardé sur les rives du lac.
Retour en ville pour un autre point d’eau, plus petit, pas trop d’intérêt pour nous.
Reste à visiter un lieu historique répondant au nom de Puerto de Luna. Les conquistadors ont construit un pont sur la rivière Pécos, et voyant la lune à travers ont nommé le lieu Puerto de Luna.
La route est très belle, l’occasion de prendre quelques photos du Pécos en contrebas. La visite de l’église rapide.
Retour à l’hôtel pour un peu de repos bien mérité avant le repas du soir.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :